Concours – IBA Basel 2020

CONTINUUM VEGETAL DES 3 PAYS 

Une promenade visuelle et naturaliste pour la restauration écologique du Rhin

 Le contexte :

L’aménagement des abords de l’estacade de 182m de long construite le long des berges du Rhin pour un nouvel itinéraire cyclable et piéton, s’inscrit dans le groupe de projets IBA « Rhin, mon amour » commun entre les trois pays, la Suisse, l’Allemagne et la France et a pour objectif de créer un chemin ininterrompu le long du Rhin, entre Bâle et Huningue jusqu’à la passerelle des trois pays et Weil Am Rhein. La mise en valeur du paysage  transfrontalier porté par IBA BASEL 2020 a pour objectif de renforcer l’identité du lieu et la qualité du paysage rhénan.

Ce projet d’aménagement de la promenade et des abords de l’estacade, présenté ici : "Continuum végétal des trois pays", est une réponse avec un parti pris à la fois esthétique et écologique de par sa structure et sa mise en œuvre, avec la volonté forte de restauration écologique du Rhin.

"Continuum Végétal des 3 pays" est un projet de paysage à la fois artistique et de biodiversité qui développe un concept « écopaysage-urbain », qui renforce l’identité du lieu  (description du projet IBA BASEL 2020) et répond aux enjeux de la Directive du Cadre de l’Eau 2015 adoptée le 23 octobre 2000 par le Parlement européen et le Conseil, et dont l’ambition est d'établir un cadre européen unique et cohérent pour la politique et la gestion de l'eau.

aménagement des berges - continum végétal

Ce projet d’aménagement d’une partie des berges du Rhin entre Bâle St Jean et Huningue sur le site de la passerelle en cours de construction, est un cadre unique pour mettre en œuvre certaines des mesures du programme du SDAGE (Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des eaux), et créer les conditions nécessaires au « bon état écologique » des écosystèmes aquatiques du fleuve et du bassin versant des berges du Rhin.

Dans le cadre du projet le site de l’estacade s’inscrit dans une trame verte et bleu au bord du Rhin, pour permettre l’intégrité écologique et offrir des espaces naturels en continuité qui traversent des zones urbaines où la connectivité écologique peut être maintenue ou rétablie, protégée et entretenue.

La structure: Une réplique des courbes Novartis. 

En suivant le parcours de berges de Bâle Saint-Jean à Huningue, le végétal répond au minéral le long du Rhin en un écho formel et plastique. La notion  de continuité se fait par le biais des séquences végétales (continuum écologique), mais aussi par celui du profil des berges qui reprend le motif d’ondulation des murs de soutènement du bâtiment Novartis

Un projet mixte : « Biodiversité /Urbanité Transfrontalière ».

Située sur les berges du Rhin, la commune de Huningue se caractérise par de larges emprises industrielles et des zones d’activités du Nord au Sud et le long du fleuve. Ici, au cœur de cette zone industrielle péri-urbaine et portuaire aux portes de Bâle, le projet de continuum végétal sur les bords de l’estacade est le point de départ de séquences végétales de biodiversité où sont introduites des plantes hélophytes et des plantes indigènes que l’on trouve sur les berges du Rhin dans des zones moins urbaines. Un inventaire des plantes locales permet d’établir la palette végétale composée également de nouvelles plantes adaptées aux conditions du site.
La passerelle en aluminium surélevée par rapport au niveau du chemin existant permet de protéger les espaces naturels plantés, en les rendant inaccessibles aux cyclistes et aux piétons. De par sa structure, l’estacade favorise la protection des berges et des sols et permet aux plantes de se développer dans les meilleures conditions.
Ces aménagements paysagers de renaturation des berges accompagnent la mutation du secteur portuaire vers un quartier écologique et urbain tri-national. Le concept de nature en ville s’élargi vers celui de la zone industrielle et de biodiversité, et crée une zone protégée où sont réintroduites de nouvelles variétés de plantes de milieux humides.

 

Des graphs grandeurs nature couverts de plantes grimpantes s’affichent sur les murs pour une promenade à la fois visuelle et naturaliste

L’Allemagne, la Suisse, et la région de l’Alsace sont célèbres pour leurs traditions de murs peints. La couleur et la peinture murale viennent émailler l’architecture de ces deux pays et dans l’Est de la France. L’art de la fresque est mis en scène sur le site par la réalisation d’œuvres sur les murs anti-déflagration et sur les bâtiments restés disponibles. Le choix des artistes intervenants se fera conjointement avec l’évènement Art/ Basel et les collectifs d’artistes locaux (comme par exemple : Graffiti Art et Association Bozar qui interviennent quai des Pêcheurs à Mulhouse).

Génie végétal

La berge est réalisée en lits de plants et plançons en géotextile sur une structure gravelo-terreux, au plus près de la forme des murs de soutènement existants au pied du campus Novartis. La mise en œuvre et les plantations sont réalisées suivant les techniques de génie végétal pour l’aménagement et la restauration des milieux aquatiques.

Les enjeux

Le projet Continuum végétal des 3 Pays répond à nos préoccupations contemporaines en matière de paysage qui sont : la protection de l’environnement, la renaturation des berges du Rhin pour obtenir « un bon état écologique de l’eau », et la mise en valeur d’espaces vivants et dynamiques offerts à un large public de plus en plus attentif et sensible aux qualités de son environnement. Ici Art et Paysage sont reliés et mettent en forme le concept d’écopaysage ou d’intégrité paysagère pour les futures générations, au sein d’une trame verte et bleu.

Axelle Darnaud-Texier et Guylaine Piketty-Leverne - PAYSAGISTES